Derniers post

Instagram

09

Mai.

Escapade a Copenhague

Mai. 2018

L’hiver est déjà loin, les jours ont rallongé, fini les week-ends cocooning sous la couette, quittons nos
chaussons en laine naturelle Egos Copenhagen, je vous propose de me suivre pour une escapade
danoise à Copenhague.


Même si Copenhague n’est pas la plus grande des capitales européennes, les lieux dignes d’intérêt y
sont nombreux, aussi je vous conseille de profiter des jours fériés du mois de mai ou de prendre un
ou deux jours de RTT pour découvrir København, le port des marchands en danois.


Originaire d’Aalborg au Nord du Jutland, c’est à Copenhague que j’ai fait mon service militaire dans la
garde royale (au siècle dernier !) et que ma sœur et mon frère vivent.

Aussi dès que l’activité du Koeben, Table et Boutique Scandinaves à Bordeaux, me le permet je
m’échappe trois jours pour leur rendre visite et me replonger avec toujours autant de bonheur dans
la ville du design et des gens heureux, que je redécouvre à chaque fois.


N’ayant pas à me soucier de l’hébergement, je passerai très rapidement sur les hôtels et autres lieux
de séjour. Sachez toutefois que se loger à Copenhague n’est pas économique,  le coût de la vie et le
PIB par habitant y est l’un des plus élevés du monde.
Je recommande toutefois aux passionnés de design danois de s’offrir une nuit au Radisson Blu Royal
Hotel, dessiné dans les années 60 par Arne Jacobsen. Le must est d’occuper la chambre 606 (réservée
d’une année sur l’autre !) restée « dans son jus » avec le mobilier et les équipements créés
spécialement par celui que l’on considère comme l’un des plus célèbres représentants de
l’architecture et du design scandinave.

Laissons les bagages à l’hôtel, chaussons une paire de baskets confortables et partons à pied, à vélo
et en bateau, à la découverte du patrimoine historique, architectural et gastronomique de
Copenhague.


Il y a beaucoup à voir et à faire dans la capitale danoise, d’autant plus que comme dans toutes les
villes cosmopolites européennes de nouveaux lieux, de nouvelles tendances émergent
continuellement et que donc vouloir en faire une liste exhaustive serait peine perdue. Aussi dans les
lignes qui suivent j’ai choisi de vous parler des « incontournables » que tout nouveau visiteur aura
plaisir à visiter et des lieux, ou boutiques que j’affectionne particulièrement.


Pour avoir un aperçu général de la ville je vous recommande le tour en bateau des canaux et du port
de Copenhague.


Au risque d’être un peu cliché pour touristes, le tour en bateau (surtout si le soleil est de la partie !)
permet non seulement d’apercevoir la plupart des monuments historiques de la ville ancienne mais
également de visiter le port de Copenhague dont les docks et entrepôts sont depuis quelques années
le terrain de jeu des architectes contemporains.


Parmi les chefs d’œuvres de l’architecture classique et contemporaine que vous verrez depuis le
bateau citons :

La nouvelle salle de l'opéra de Copenhague de l’architecte danois Henning Larsen (1925 – 2013) qui
a été inaugurée le 15 janvier 2005 par la reine Margreth II de Danemark. La conception et la
construction du bâtiment qui a duré moins de 3 ans, ont été financées par Arnold Mærsk Mc-Kinney
Møller, (1913 – 2012), l’homme le plus riche du Danemark qui était à la tête du groupe maritime et
pétrolier MAERSK. (Visites uniquement en danois – Accès libre au café)

La Bibliothèque Royale de Copenhague, surnommée le « Diamant Noir » en raison des plaques de
marbre granit noir du Zimbabwe et de verre fumé qui composent son enveloppe extérieure. Le
Diamant Noir ouvert en 1999, est en fait une extension de l’ancien bâtiment de Slotsholmen
construit en 1906 avec pour modèle la chapelle du palais d'Aix-la- Chapelle de Charlemagne. Le
nouveau bâtiment abrite également le musée national de la photographie, une salle de concert, un
café et un restaurant.

La Petite Sirène - Den Lille Havfrue en danois - avant d’être une statue qui symbolise la
capitale du Danemark, est le titre d’un conte du célèbre écrivain danois Hans Christian
Andersen (1805 – 1875) paru en 1837.
La voir du bateau permet d’éviter la foule des touristes qui patientent pour faire une photo
devant. Mais aller à Copenhague sans rendre visite à la petite sirène serait comme aller à
Paris pour la première fois sans aller voir la Tour Eiffel. Je me souviens avoir été surpris la
première fois que je l’ai vu par la proximité de la statue avec le rivage et sa relative petite
taille. Maintes fois vandalisée et à chaque fois restaurée, la statue actuellement exposée est
une copie de l’œuvre originale érigée en 1913, du sculpteur Edvard Ericksen commandée par
Carl Jacobsen, le fils du fondateur des brasseries Carlsberg.

Nyhavn est une autre carte postale de Copenhague. Sur le quai nord du canal du Nouveau Port, dès
qu’un rayon de soleil apparaît même par temps froid, danois et touristes se retrouvent attablés en
terrasse pour boire une bière, un plaid siglé d’une grande marque de bière pour se réchauffer les
jambes. Comment résister à l’attractivité des façades colorées des maisons faîtes de bois et de
briques qui bordent le canal dont la plus ancienne date de 1661.

Frelserkirken, l’église de Notre Sauveur, est l’église reconnaissable entre toutes à Copenhague grâce
à l’escalier extérieur qui permet l’ascension de son clocher. Achevée en 1696, ce n’est que 50 ans
plus tard que le clocher « fantaisiste » vient se rajouter à l’architecture rigoureuse et solennelle de
style baroque néerlandais. Au sommet du clocher qui culmine à 90 mètres se trouve un globe doré
d'un diamètre de 2,5 mètres, sur lequel repose une statue en dorée du Christ de 3 mètres de haut.
Attention frôler la boule dorée se mérite et demande du courage… !
L’église de Notre Sauveur est également connue pour la façade majestueuse de l'orgue qui orne le
mur ouest de l'église et pour son carillon qui sonne toutes les heures de 08h00 à minuit.

Le palais de Christiansborg est à la fois le siège du Parlement et le lieu des réceptions officielles de la
monarchie danoise. C’était autrefois la résidence des rois du Danemark mais de nombreux incendies
ont eu raison de la construction originelle et des reconstructions successives si bien que le bâtiment
actuel date des années 1920. La visite des salles de réceptions royales et de la salle du trône permet
de se familiariser avec la couronne et l’histoire danoise.

En 1999, J’avais eu l’occasion d’admirer au musée du Palais du Luxembourg à Paris les tapisseries
tissées par les manufactures françaises des Gobelins et de Beauvais, à partir de cartons de l’artiste
danois Bjorn Norgaard. Ces tapisseries racontent 1 000 ans de l’histoire du Danemark et du monde,
des Vikings à la fin du XXe siècle. Offertes à la reine Margrethe II pour son 50e anniversaire en 1990,
elles ne furent posées dans la grande galerie de Christianborg que dix ans plus tard, pour ses 60 ans.

On peut poursuivre la visite de Christianborg par l’ascension de la tour du château (ascenseur
juqu’au 4 ème étage puis escalier jusqu’à la plateforme du 6 ème étage). Au quatrième étage je vous
recommande le restaurant - salon de thé à la décoration surprenante à la fois industrielle et
tendance.

La bourse de Copenhague ou børsen en danois, est un bâtiment du XVIIe siècle typique de
l’architecture renaissance néerlandaise. Le bâtiment qui ne sert maintenant que pour des réceptions
ou manifestations se distingue par sa flèche haute de 56 mètres formée par la queue de quatre
dragons qui s’enroulent en spirale.

L’ascension de la Tour Ronde ou Rundetårn est également un bon moyen de découvrir le centre de
Copenhague en un coup d’œil.

On doit la construction de la Rundetaarn au roi Christian IV qui souhaitait un observatoire pour
poursuivre les recherches de l’astronome Tycho Brahe mort en 1601 et auteur de nombreuses
découvertes astronomiques. La tour ronde est aujourd’hui l’observatoire le plus ancien en Europe
encore en fonctionnement même si les astronomes amateurs ont remplacé les scientifiques. Du
haut de ses 34,8 m, la plateforme à laquelle on accède par une rampe pavée en colimaçon unique en
son genre, offre une vue à 360° sur la ville.

Autre site incontournable de la capitale du Danemark : le château d’Amalienborg.

Le palais est la résidence d’hiver de la famille royale de Danemark depuis l’incendie du palais de
Christianborg en 1794. Il s’agit en fait d’un ensemble de quatre demeures aux façades néo-classiques
identiques rachetées à de nobles familles danoises. La reine Margrethe II occupe le palais Christian IX
situé au Sud-Est de la place octogonale (Amalienborg Slotsplads) occupée en son centre par une
monumentale statue équestre du roi Frédéric V de Danemark, le fondateur d’Amalienborg.


A midi chaque jour a lieu sur la place la relève de la garde royale qui attire beaucoup de touristes et
danois. A noter que lorsque l’étendard de la reine flotte son palais ce qui indique sa présence, la
relève de la garde en musiquer est plus importante et présente plus d’intérêt.


En vous dirigeant vers le port et en longeant les quais vers la gauche vous pouvez à pied aller voir la
petite sirène depuis la berge… 

Si comme moi vous aimez le design scandinave et faire du lèche vitrine, rendez-vous à Amagertorv
ou place Amager considérée comme étant la place centrale de Copenhague, toute proche de
l’embarcadère des bateaux mouches. Vous êtes au centre de la zone piétonnière et commerciale de
Støget. Là parmi les boutiques de marques internationales de Luxe telles qu’Hermès ou Louis Vuiton,
il est trois magasins que je ne manque pas de visiter à chaque voyage à Copenhague.

Tout près de la fontaine aux cigognes, se trouve le vaisseau amiral de la marque de joaillerie et
d’orfèvrerie Georg Jensen du nom de son fondateur. Dès sa création en 1904, le joailler danois a
connu un grand succès notamment grâce aux bijoux en argent dont les dessins s’inspiraient de
la nature.

Au fil des ans la maison Georg Jensen a su se diversifier principalement dans les arts de la table,
la décoration et l’horlogerie en collaborant avec de grands noms du design scandinave comme
Arne Jacobsen, Sigvard Bernadotte ou Henning Koppel… Déambuler dans les différentes salles
d’exposition permet d’admirer de très belles pièces des plus classiques aux plus contemporaines.


Suivez-moi jusqu’à la boutique voisine et poussons la porte de « LA » boutique de la porcelaine
danoise Royal Copenhagen. La plus ancienne maison de la place construite en 1916, de style
Renaissance hollandaise sert d’écrin à la plus prestigieuse marque de porcelaine danoise.
Célèbre pour ses décors à fleurs, sa couleur Mega Blue et le service royal Flora Danica cette
manufacture de porcelaine a été créée en 1775 grâce au soutien de la reine Juliane Marie.

Dans la cour du bâtiment à laquelle on accède par la porte cochère se cache le Royal Smushi
Cafe restaurant-salon de thé où chaque plat et boissons sont servis dans de la vaisselle Royal
Copenhagen.


Dernier magasin de notre escapade autour du design scandinave Illums Bollyghus. C’est assurément
le temple des mordus du shopping et du design. Sur 3 étages sont réunies les plus belles marques et
créations du design danois, suédois, norvégien ou finlandais. En déambulant dans les allées et les
étages on retrouve certaines marques présentes au Koeben Boutique Scandinave à Bordeaux. C’est
le cas des plateaux réversibles de Finn Juhl ou des canards en teck signés Hans Bøling édités par
Architecmade, des figurines souriantes Hoptimist, des vases Alvar Aalto du verrier finlandais Iittala,
des créations en porcelaine de la céramiste Ditte Fischer ou des produits de soins naturels et
biologiques Meraki

. Pour meubler, décorer ou éclairer votre maison dans un style naturel, pur et
fonctionnel vous n’aurez que l’embarras du choix.

Comme tous les copenhagois, dès l’arrivée des beaux jours, Je vous entraine maintenant au centre
de la ville vers le parc de Kongens Have - le jardin du roi. C’est un parc très animé ou l’on vient pique-
niquer, bronzer ou flâner. Décoré de jardins thématiques et de statues, le parc accueille en été des
concerts. Si vous êtes à Copenhague au mois de mars, ne manquez surtout pas d’aller admirer les
tapis multicolores dessinés sur les pelouses par les massifs de crocus.

Le joyau de Kongens Have est sans conteste le château de Rosenborg dont la visite s’impose.

Après avoir fait aménager le jardin d’agrément en 1606, Christian IV de Danemark fit construire une
maison d’été de deux étages encore visible aujourd’hui dans la partie sud du domaine de Rosenborg.
Ce n’est qu’à partir de 1624, après la construction successive de l’aile nord, d’un troisième étage et
de trois tours que Christian IV appela son château Rosenborg. Enfin en 1634, l’érection de la tour de
la façade Est achève la construction du château tel qu’on le connait actuellement. Cet élégant
bâtiment possède tous les traits architecturaux caractéristiques du style néerlandais de la
Renaissance.


Utilisé comme résidence royale jusqu’en 1710, Rosenborg est ouvert au public depuis 1838. On peut
y admirer les joyaux de la couronne danoise et de magnifiques salles meublées, abritant en autre du
mobilier d’argent et le fameux service en porcelaine Flora Danica toujours édité par la manufacture
Royal Copenhagen.


Selon vos centres d’intérêts et la durée de votre séjour je vous conseille également la visite de :

La Ny Carlsberg Glyptotek est un bâtiment remarquable voulu par Carl Jacobsen, le fils du fondateur
de la brasserie Carlsberg, pour abriter ses collections d’art. La glyptothèque présente des antiquités
égyptiennes, grecques et romaines ainsi que des sculptures romantiques et des peintures
impressionnistes et post-impressionnistes.

Vous serez certainement surpris par la diversité des œuvres des impressionnistes français les plus
illustres et particulièrement de Paul Gauguin qui a vécu au Danemark marié à une danoise. La
collection de sculptures d'Auguste Rodin est présentée comme étant la plus importante hors de
France.

Le musée d’art moderne Louisiana est situé à 30 minutes en voiture au Nord de Copenhague on y
accède également en train.
A chaque fois que je visite Louisiana je suis surpris par ce lieu qui surplombe la mer. Il règne ici un
équilibre parfait entre l’architecture, le paysage et l’art. A Louisiana on ne visite pas un musée mais
on vit une expérience artistique.

Quel plaisir de déjeuner sur la terrasse de la cafeteria face à l’immensité de la mer avec au premier
plan des mobiles monumentaux signés Calder ou d’admirer les hommes qui marchent d’Alberto
Giacometti sur fond de nature libre.

La ville libre de Christiania est un quartier autogéré de Copenhague fondé en 1971 sur le terrain
d’une caserne par un groupe de squatters et de hippies avec le principe que chaque individu se sent
responsable du bien-être de la communauté entière.
Christiania possède son propre drapeau, trois points jaunes sur fond rouge et ses propres règles. La
vente de cannabis y est tolérée mais la vente et la consommation de drogues dures sont interdites
sous peine de bannissement définitif.

Christiania est un musée à ciel ouvert ou le street-art s’étale sur tous les murs à l’intérieur comme à
l’extérieur des constructions. Les maisons sont construites de bric et de broc autour ou sur le lac,
avec divers matériaux et selon des plans très inventifs et créatifs…


Bienvenue maintenant dans un monde tout à fait différent, un monde enchanté et féérique.
Bienvenue à Tivoli.

Inauguré en 1843, Tivoli est un des parcs d’attractions les plus vieux au monde. C’est également l’un
des plus visités. Implanté en plein centre de la ville entre la gare et l’hôtel de ville, il se compose de
manèges du plus traditionnel au plus moderne, d’attractions diverses, de boutiques, de bars et
restaurants ou touristes danois et étrangers se mêlent aux Copenhaguois venu s’amuser ou boire un
verre en famille ou entre amis après le travail. Ouvert de février à décembre, le parc de Tivoli
accueille de nombreux évènements et concerts qui rendent l’expérience encore plus unique et ce
quel que soit votre âge. Malgré les températures peu estivales, les animations d’Halloween et de
Noël ajoutent à la magie des lieux.

En conclusion, j’espère vous avoir donné envie de partir à la découverte de Copenhague. Bien
évidemment, la capitale danoise recèle beaucoup d’autres centres d’intérêts à visiter comme le
Musée National d’Art, l’hôtel de ville ou les châteaux royaux dans le voisinage de Copenhague. Mais
cela fera sans doute l’objet d’un prochain article….

Copenhague Danemark city-break

Produits associés

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Commentaire:*
Nom: *
Email: * (Non publié)
Site Internet:
Code Anti-spam